• A l'attention de Madame Christine ALBANEL - Ministre de la Culture

    A l'attention de Madame Christine ALBANEL – Ministre de la Culture

     

     

     

    Madame la Ministre,

     

     

    Par votre annonce du 6 février dernier, vous honorez la ville d’Albi en proposant la candidature de sa cité épiscopale au patrimoine mondial de l’UNESCO.

     

    En d’autre temps, nous aurions pu nous réjouir d’une telle initiative mais aujourd’hui c’est avec circonspection que nous apprenons cette annonce.

     

    Abandonné par l’Etat depuis plusieurs années déjà, le patrimoine de Midi-Pyrénées ne fait plus l’objet d’entretien de ses Monuments Historiques et ce pas davantage sur les bâtiments et objets mobiliers relevant de la seule compétence de l’Etat.

     

    La Cathédrale Sainte-Cécile, remarquable joyau de briques et écrin forteresse d’un décor peint et sculpté unique, est aujourd’hui en péril. Très récemment encore des pertes inestimables sont survenues et toujours aucun programme de restauration n’est annoncé.

     

    Au-delà de cet exemple, c’est l’ensemble du patrimoine de la région qui est négligé par l’Etat et, par voie de conséquences, les ateliers de restauration régionaux qui se trouvent menacés.

     

    Ne serait-il pas souhaitable, dans l’objectif d’appuyer le dossier de candidature d’Albi, de commencer par entreprendre les travaux urgents tant sur le bâti que sur les décors qui en font l’un des chefs d’oeuvre de notre Patrimoine. Faute de quoi nos ancêtres les Gaulois auraient eu raison de ne craindre qu’une seule chose, que le ciel ne leur tombe sur la tête.

     

    Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Madame la Ministre, nos respectueuses salutations.

     

    l'ACRMP.


  • Commentaires

    1
    Mlle Jeanne
    Vendredi 20 Mars 2009 à 14:45
    Mme Albanel
    Le ciel de leur tomber sur la tête ! En effet on ne croit pas si bien dire puisque comme l’indique Robert Rossignol dans son article pour la Dépêche en date du 8 mars 2009 : « Et ce qui devait arriver arriva lors du premier trimestre 2008, lorsqu'un morceau de la voûte d'environ un mètre carré, s'est soudainement détaché pour venir se briser dans la nef, quelque trente mètres plus bas. Il n'y avait fort heureusement personne dessous. » Si vous voulez voir l’article en entier voici le lien : http://www.ladepeche.fr/article/2009/03/08/569960-Albi-Les-fresques-de-Sainte-Cecile-ou-500-ans-d-un-chef-d-uvre-en-peril.html
    2
    Maeva
    Samedi 21 Mars 2009 à 07:16
    La dépose ça impose
    Je ne suis pas sûre que l’UNESCO agrée l’adage « l’urgence c’est d’attendre » à propos de la cathédrale sainte Cécile… car qui ne sait que la dépose de peinture murale est une solution extrême, lorsque plus rien ne peut être envisagé ? Apparemment pas Monsieur le Préfet du Tarn, selon un article de la Dépêche du Midi… voir http://www.ladepeche.fr/article/2009/03/19/575824-Les-gros-chantiers-de-la-cathedrale.html
    3
    Jules
    Samedi 21 Mars 2009 à 12:32
    Cathédrale
    Face à la crise actuelle, vous croyez vraiment que les cathédrales et le Patrimoine mondial c'est l'ugence ?
    4
    Anne
    Samedi 21 Mars 2009 à 14:57
    Le patrimoine est négligeable???
    Avec ce genre de propos, sachez que des populations entières ont été réduites à l'état de bêtes pour éviter tout esprit critique et de réflexions. Le patrimoine, même en temps de crise doit être préservé, les guerres font déjà assez de dégâts sans aller ajouter une crise qui fait souffrir les plus faibles et continue d'enrichir les plus nantis. Le patrimoine c'est l'héritage de tous, il nous appartient un peu à tous, ce sont aussi nos racines!!!
    5
    Paul
    Dimanche 22 Mars 2009 à 18:48
    L'envers du décor.
    A force de marcher sur la tête, on va bien finir par se rendre compte que les voûtes se cassent la figure !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :