• Drac Anatomy ! Episode 3

    Résumé des épisodes précédents.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>La ville de Figeac, s'étant décidée à poursuivre son chantier au Collège Champollion, délègue à la DRAC Midi-Pyrénées le lancement d'un marché public concernant la restauration du Grand Salon classé Monuments Historiques.  Ledit appel d'offre est publié le 27 février 2008. Outres les travaux portant sur la maçonnerie et les menuiseries, le lot 3 stipulait «lot peinture murale». Après lecture de l'acte à candidature qui spécifiait, entre autre, que le critère du prix serait largement prépondérant (70% de la note finale), l'ACRMP décidait d'écrire à la DRAC Midi-Pyrénées (épisode 1).
    Ne recevant toujours aucune réponse de la part de la DRAC au 27 mars, l'ACRMP concoctait un nouveau courrier, cette fois adressé à M. le président de Région, avec copie à Mme le maire de Figeac, M. Le Président du Conseil Général du Lot et M. Conservateur des Antiquités et Objets d'Arts du Lot, dans l'espoir d'obtenir un retour... (épisode 2).
    Avril ne s'était pas découvert d'un fil : aucune réponse aux courriers n'était venue annoncer un printemps... Le 21 de ce mois, l'ACRMP s'était décidée à contacter, en dernier recours, Mme la Sous-Directrice des Monuments Historiques, à Paris...<o:p> </o:p>                                                                       
    Puylaurens, le 21 avril 2008                                               
    <o:p></o:p> <o:p> </o:p>Madame la Directrice,
    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>Notre association, créée sur le conseil de la Drac Midi-Pyrénées, regroupe une grande partie des conservateurs-restaurateurs installés dans la région. Depuis plus de deux ans nous oeuvrons, avec nos différents partenaires que sont notamment la Drac ou la Région, à trouver des solutions pouvant limiter les conséquences de la diminution des crédits. C'est dans ce but que nous avons participé activement à favoriser une convention Etat/Région qui, outre les engagements financiers de chacun, encourage l'ensemble des partenaires à défendre des critères qualitatifs en matière de restauration.
    <o:p> </o:p>C'est toujours dans ce même but que nous avons récemment alerté M. Paillarse, Directeur Régional des Affaires Culturelles, à propos d'un appel d'offre concernant la restauration de plusieurs objets classés conservés dans l'ancien collège Champollion de Figeac (voir le courrier ci-joint). Or, à notre grande surprise, aucune réponse ne nous a été apportée.
    <o:p> </o:p>Dans le contexte actuel de la baisse drastique des budgets alloués à la restauration des objets protégés de notre région, nous sommes choqués qu'une opération entièrement dirigée par les services de l'Etat prenne aussi peu en considération la qualité des prestations. Ceci nous paraît d'autant plus surprenant  au moment même où Mme le Conservateur du Patrimoine mobilier et instrumental à la DAPA, nous a récemment confirmé son attachement à la mise en place de critères qualitatifs pour les travaux de restauration.
    <o:p> </o:p>C'est au titre de votre compétence en matière de conservation du patrimoine immobilier et mobilier que nous souhaiterions connaître votre opinion sur ce dossier et en particulier sur les critères de sélection des offres.
    <o:p> </o:p>En vous remerciant par avance, de l'attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, veuillez agréer, Madame, l'expression de mes sincères salutations.
    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>                                                                                  Mme F. Tollon
                                                                                      Présidente de l'ACRMP

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :