• Le puzzle géant.

     -         « Bon, regarde la photo, sans lire l’article,  et dis-moi ce que tu vois. »

    Je me penche vers l’écran et examine attentivement l’image d’environ 8 X 5 cm.

    -         «  Ben  …c’est un tas de cailloux, non ? ».

    -         « Certes, mais encore ».

    Sur la photo couleur on devine un bâtiment en pierre en cours de travaux. Sur la gauche on remarque des matériaux protégés du public par des palissades métalliques.

    -         « Je ne sais pas moi …une chute de pierres lors de la restauration d’une église ? »

    Ma collègue saisi alors la souris et, pointant la flèche sur le curseur, remonte rapidement l’article.

    -         « Et maintenant tu vois quoi ? »

    Au centre de l’écran se trouvent deux photos d’une même sculpture représentant Saint Jean. A gauche le saint, taillé dans une pierre grise, grandeur nature, semble intact. A droite, l’œuvre apparaît très lacunaire : le visage ainsi que tout le côté gauche allant du bras jusqu’au socle sont manquants.

    -         «  On dirait un cas classique de photos avant et après restauration. Sauf qu’elles sont inversées. »

    -         « Eh bien tu as tout faux. Elles sont bien dans le bon ordre. Lis l’article et tu comprendras ».

     

    Le texte[1] s’intitule « Vandalisme sur une chapelle néo-gothique en Alsace ». On y apprend que le maire de la commune de Wintzenheim, près de Colmar, a décidé, sans autorisation préalable de Drac, de procéder à « l' «  épuration » de ces statues et des éléments décoratifs sculptés, sous prétexte que ceux-ci menaçaient la sécurité du public ». La ravissante petite église en question, acquise par la commune en 1984, avait été inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques. Construite en 1860 en grès rose, elle avait même failli être classée pour la qualité de ses sculptures, faisant de la « "Sainte-Chapelle du Logelbach"  le plus exceptionnel monument néo-gothique de Haute-Alsace ».

     

    Visiblement l’argument n’a pas semblé suffisamment convaincant aux yeux du maire puisque celui-ci a fait appel à une entreprise locale afin de faire appliquer le sacro-saint principe de précaution en sécurisant le secteur. Ainsi peut-on admirer sur l’une des photos de l’article, un joyeux alpiniste, suspendu dans le vide, marteau à la main, en train de « purifier » l’une des gargouilles de l’édifice.

     

    Effaré devant le résultat, l’auteur de l’article, Didier Rykner, a cherché à contacter les services de la Drac. Voici ce qu’il lui a été répondu :

    « Or, celle-ci (la DRAC) nous a confirmé qu'elle n'avait pas été informée et qu'elle avait encore moins donné son autorisation. Elle n'a été prévenue que récemment. Elle va demander des explications à la mairie et souhaite pouvoir récupérer les gravats (ill. 10) qui seraient encore conservés par l'entreprise pour envisager une restauration des sculptures. »

     

    Je vois d’ici l’appel d’offre : jeux concours à Wintzenheim. Reconstitution du plus grand puzzle du monde en 3 D.

    Lots n°1, 2 et 3 –Tas de gravats.

    Et grâce aux récents changements législatifs, il est fort à parier que le maître d’ouvrage[2] sera …M. le Maire - Himself.

     

    Olivier Clérin.



    [1]Didier Rykner  « Vandalisme sur une chapelle néo-gothique en Alsace », La Tribune de l’Art (mis en ligne le 28 juillet 2009) Lien : http://www.latribunedelart.com/Patrimoine/Patrimoine_2009/Vandalisme_Wintzenheim_1001.htm

    [2] Le maître d’ouvrage est une personne morale ou un organisme pour le compte de qui le projet est réalisé. Celui-ci en définit les objectifs, détermine le cadre des travaux et en assure le financement...


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mlle Jeanne
    Vendredi 11 Septembre 2009 à 17:06
    Puzzle géant
    prémonitoire ? Le 9 septembre la Tribune de l'Art publiait la suite et en effet selon la DRAC "les éléments à valeur esthétique ou architecturale ont été déposés et conservés en vue d'une restauration ultérieure" - Avis donc aux amateurs de puzzle
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :