• Les membres

    Les membres sont majoritairement issus de formations reconnues par l'Etat (23 membres). Ces formations, au nombre de quatre, durent aujourd'hui cinq ans et sont extrêmement sélectives. Plus de quinze disciplines sont concernées et le cursus est sanctionné par un diplôme d'état, reconnu par la loi musée de 2001 et donnant droit à une équivalence licence ou maîtrise (niveau II).Les autres membres sont soit diplômés de formations reconnues mais dans des secteurs de la restauration ignorés (par exemple la restauration des cadres et dorures), soit diplômés de formations non reconnues par la loi musée.

    - Les secteurs d'activités:                                                                                                                                                                 Les ateliers de l'ACRMP exercent dans huit domaines différents en fonction des objets à traiter : neuf d'entre eux travaillent dans le domaine de la peinture de chevalet, cinq en peinture murale, deux en sculpture, deux en art graphique, deux en mobilier, deux en dorure, un en archéologie, et un en textile.                                                                                                                              <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    - Statuts des professionnels de la conservation-restauration: 


    Les conservateurs restaurateurs du patrimoine n'ont à ce jour aucun statut juridique particulier. A l'inverse de professions protégées, n'importe qui peut s'installer et revendiquer le titre de restaurateur sans qu'il lui soit exigé de diplôme particulier. A l'exception du domaine de l'archéologie, la fonction publique (musées, DRAC ...) n'a pas prévu de poste pour les restaurateurs. Les professionnels sont dès lors installés en tant que travailleurs indépendants sous divers statuts (artisan, profession libérale, SARL ...).


  • Commentaires

    1
    Marc MAIRE
    Mardi 19 Septembre 2006 à 12:53
    diplômes
    Tout d'abord et pour info et mise à jour: Le dpt.CR del'INP, et l'Université Paris I délivrent désormais un master, de Niveau I. Le dpt. de l'ESA d'Avignon délivrera désormais un DNSEP / option CR peuvres peintes (= diplôme national) de niveau I également, en attendant sa "masterisation". Pour ce qui est de Tours, pas d'info... Pour ce qui est de l'appellation "conservateur-restaurateur". Seuls les diplômés de formations reconnues par l'état peuvent prétendre à cette appellation, en vertu du texte dd "la définition de la profession du conservateur-restaurateur" de l'ICOM 1984. En effet cette appellation revêt un sens historique, faute de reconnaissance juridique nationale. De par sa signification, il faut écrire au pluriel : des conservateur-restaurateurs.(pas d's à conservateur). Lire là dessus la publication de Pierre LEVEAU qui retrace l'histoire de la définition de l'activité de restauration en France.(pas encore diffusé). Salutations, M.Maire
    2
    DE ROLLAND
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 15:36
    Diplomes
    Bonjour, Je cherche les �©coles qui forment aux m�©tiers de conservateur-restaurateur. En dehors de Tours, Avignon, Paris I et l'INP, qeulles sont les autres formations ?
    3
    DE ROLLAND
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 15:36
    Diplomes
    Bonjour, Je cherche les ecoles qui forment aux metiers de conservateur-restaurateur. En dehors de Tours, Avignon, Paris I et INP, qeulles sont les autres formations ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :