• UNE JOURNEE PARTICULIERE ...

               Une chose rare est arrivée, grâce aux réformes politiques en cours : la réunion de syndicats aussi différents que CFDT Culture, CFTC Culture, CGT Culture, SNAC FO, FSU, Sud Culture Solidaires, et UNSA Culture qui ont signé à l'unisson, le 6 mars, une lettre adressée à M. François Fillon[1].

    Ce petit miracle d'unité syndicale tient en quatre lettres : RGPP. Ce nom barbare cache en réalité un immense chantier, celui de la Révision Générale des Politiques Publiques, et dont l'objectif avoué est le fameux « retour à l'équilibre des finances publiques à l'horizon 2010-2012 ». Ce que l'on sait moins c'est que le Ministère de la Culture  – peut-on l'attribuer au hasard ? -  a été désigné comme laboratoire de cette fameuse RGPP... dont les buts généraux, sont, entre autres :

    - « extension du champ des activités marchandes et lucratives »,

    - « recours croissant à l'intervention et aux financements privés ».

    -  « réduction drastique des dépenses, présentée comme le seul moyen de résorber les déficits »...

    Appliqué au domaine du patrimoine, cela peut se traduire ainsi :

    -  remise en cause de l'inaliénabilité des œuvres, qui a déjà été critiquée et débattue : les musées risquent de devenir des plaques tournantes du marché de l'art...

    -  concours massif au « généreux mécénat » (pardonnez cette lapalissade mais vous, lecteurs du blog, vous en comprendrez la subtilité) qui ne se portera guère que sur les patrimoines les plus en vogue et les plus lucratifs...

    -  quant à la réduction drastique des dépenses, elle est déjà appliquée pour ce secteur depuis plusieurs années.

    Ce que rappellent les signataires, c'est que cette « rationalisation de la dépense publique » ne se limite pas au patrimoine mais à la Culture en général : le secteur du cinéma a vu ses budgets coupés à la machette, nombre de petites troupes de spectacle vivant sont au bord du gouffre faute de subventions... Et naturellement de s'interroger sur les économies réalisées en rappelant que « comptant tout au plus 25 000 agents répartis sur l'ensemble du territoire national, et doté d'un budget représentant à peine 1% du budget de l'Etat, ce ministère est pourtant bien loin d'avoir les caractéristiques d'une institution dispendieuse, aux ramifications tentaculaires, d'autant plus si l'on met ces données en regard des missions qui ont présidé à sa création : démocratiser la culture et la rendre accessible à tous ». Comme l'a affirmé récemment une éminente activiste de notre profession, « Je comprends que les français qui ne peuvent pas boucler les fins de mois ne se sentent pas concernés par les problèmes de la culture mais quel mathématicien peut me démontrer que quelques miettes de 1% du budget national peuvent compenser le déficit public et redonner du pouvoir d'achat à mes concitoyens ? »

    Certes les petites rivières font de grands fleuves mais...

    Une journée de contestation est organisée le 20 mars dans toute la France. A Toulouse, il s'agira d'un meeting à la DRAC, 32 rue de la Dalbade à TOULOUSE à 9h30, suivie d'un pique nique...

    Chers lecteurs du blog, si vous vous y trouvez, les membres de l'ACRMP seront reconnaissables à un petit badge sur leur poitrine...

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p>                                                                                                 Françoise Tollon et Olivier Clérin

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marianne
    Lundi 17 Mars 2008 à 23:00
    Recherche mécène
    Je crois que mon slogan sera "Recherche mécène désespérément, grosse montre; Pas sérieux s'abstenir" Malheureusement je ne pourrai me déguiser en Carla car elle est bien trop grande!... Et puis, la guitare dans les manifs c'est pas bien pratique. Je me contenterai du pin's...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :