• VOUS ET MOI...

    Le « patrimoine » a existé avant nous et existera après nous.
    Enfin, c'est ce que nous pouvons espérer...
    Bien sûr, quand je dis « nous », c'est un « nous » global (et non un vocable d'altesse !), c'est-à-dire « vous et moi ».
    Pourquoi « vous » ? Parce que, nous avons tendance à l'oublier, nous ne sommes ce que nous sommes que grâce à ce que nos prédécesseurs nous ont légué (et ce dans tous les domaines).
    Pourquoi « moi » ? Parce que mon métier est de prendre soin d'une partie de ce legs (en l'occurrence, les objets mobiliers).
    Pourtant, vous aurez sûrement constaté, comme moi, que la pérennité de ce patrimoine est en balance – et Midi-Pyrénées ne fait pas exception à la règle.
    Et... que font-ils pour remédier à cette situation ?
    Du côté de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, nous n'en savons rien : ils ne s'expriment guère sur le sujet !
    A la Région, par contre, ils sont rentrés dans l'ère de la Communication : Ateliers du Patrimoine, mission confiée à deux cabinets d'étude en vue de la création d'un ORP, site patrimoine... avec, pour ce dernier, la volonté affichée d'aller plus loin que les services de l'Etat, et que, d'ici 10 ans, tout le patrimoine de Midi-Pyrénées soit numérisé, que « de partout dans le monde,  on puisse rentrer dans le patrimoine » de notre « région d'exception »[1]...
    A propos, avez-vous remarqué, comme moi, que dans l'édito de M. le Président M. Malvy, c'est le « nous » qui revient incessamment ? Ce nous, qui accroche, concerne, engage, c'est vous, c'est moi, c'est ils..., à propos de ce patrimoine[2] que « nous possédons ».
    Et voici la « leçon » de l'édito : « Nous avons hérité d'un patrimoine fabuleux, c'est un des plus beaux atouts pour le monde de demain, la société de demain ; nous avons mission de le transmettre et de le faire connaître ... nouvelles politiques patrimoniales de la Région, nouveau type d'aides pour la valorisation, la restauration la réhabilitation du patrimoine... »
     
    Alors, puisqu'il est admis par tous que l'état se désengage[3], qu'attendent-t-ils ? A quand le temps de l'action, qu'allons-nous faire, concrètement, pour la Préservation de notre patrimoine ? Nous, c'est « je et ils ». C'est-à-dire « vous et moi »...
    Françoise Tollon




    [1] Propos extraits de l'édito de M. Martin Malvy,
    http://patrimoines.midipyrenees.fr/fr/accueil/edito/index.html
    [2] Les exemples sont « les grandes villes, les grands sites, les grands monuments »...Nous espérons toutefois que notre Région n'imitera pas la politique patrimoniale de l'Etat de ces dernières années, sacrifiant les budgets au profit des « grands » sites touristiques, politique dénoncée par le rapport de la cour des comptes...
    [3] Voir la fin de l'édito de M. M. Malvy ainsi qu'un article sur la politique de la Région Midi-Pyrénées dans le domaine du patrimoine : http://patrimoines.midipyrenees.fr/no_cache/fr/accueil/la-politique-de-la-region-midi-pyrenees/index.html?sword_list[0]=objets&sword_list[1]=mobiliers

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :